/*code de vérification Google*/ /*code vérification Bing*/

Il y a exactement un an, le 11 janvier 2020, les habitants de St-Gervais manifestaient dans la rue pour la piétonnisation du quartier. Un an plus tard, quels objectifs définis dans notre manifeste ont été atteints, si oui lesquels et que reste-t-il à améliorer? Un état de lieux en guise de voeux pour 2021, en espérant qu’il ne faudra pas attendre encore 20 ans pour “flâner à St-Gervais”! (pétition de 2001,acceptée en 2008)

Piétonnisation de la Rue des Etuves

Le 11 janvier 2020, nous avions pausé une borne symbolique au début de la rue des Etuves, côté Coutance. La circulation des véhicules motorisés en tout genre n’a jamais cessé jusqu’à la pause de 3 potelets début décembre 2020. Ce tronçon de rue est enfin devenu piéton, à la grande satisfaction des habitants et commerçants ainsi qu’à celle des nombreux piétons qui l’empruntent chaque jour. Quant aux véhicules de livraison, ils ont trouvé des solutions satisfaisantes.

La 2ème portion de la rue des Etuves reste par contre accessible aux voitures sortant du parking Manor, aux véhicules utilitaires et à tous les véhicules à deux roues motorisés qui se prennent pour des cyclomoteurs! Ce tronçon est limité à 20 km/h, limitation très peu respectée hélas. L’angle à la place de Grenus est toujours aussi dangereux pour les piétons et les cyclistes. 

Rue des Etuves piétonne
Rue des Etuves piétonne

Piétonnisation du quai des Bergues

Elle reste à mettre en oeuvre! Les voitures n’ont jamais cessé de circuler, en raison de la persistance des places de parc, d’une signalisation peu claire et de la quasi absence de sanction pour les contrevenants. Quid du soir, dimanches et jours fériés, parking des voitures des commerçants, voitures ventouses SUV et 4×4, absence de contrôle de stationnement? Peu d’automobilistes respectent le panneau d’interdiction de circuler, on imagine qu’ils ont tous une bonne excuse, bien que très peu d’entre eux se rendent réellement dans les commerces de la rue.

Les commerçants opposés à la piétonnisation du quai affirment avoir besoin de places de parking pour leur clientèle. Comment alors qualifier ceux d’entre eux qui utilisent le quai comme parking privé (on aimerait connaître les tarifs de stationnement longue durée). Idem pour les artisans qui y garent leurs véhicules utilitaires en tout temps et pour de longues durées? Si les passants réguliers peuvent chaque jour constater les abus, comment se fait-il que les controleurs du trafic ne soient pas plus actifs? Les rares amendes ne sont peut-être pas assez dissuasives pour les propriétaires de voitures de luxe qui constituent la grande majorité de ces voitures ventouses.

Nous devrions rencontrer des agents de la police municipale en début d’année pour en parler.

Circulation Place et rue de Grenus

La mise en oeuvre des mesures provisoires en application de l‘arrêté du 7 février 2020 a certes entraîné une diminution de la circulation dans ces deux rues, mais seulement lorsque le garde de sécurité est présent aux heures d’ouverture du parking Manor. Toutes nos observations de juillet restent valables.  Le travail des  gardes de sécurité est difficile, mal compris et entraîne pas mal d’agressivité. Le trafic de transit n’a pas complètement disparu.

L’amélioration significative de la signalisation, une modification de l’accès et de la sortie du parking Manor ainsi que la pause de bornes amovibles sont des solutions que nous appelons de nos voeux  pour 2021.

La création des trois trottoirs provisoires est une réelle amélioration, mais une solution devrait être trouvée pour les véhicules d’artisans intervenant dans le quartier. La mini piste cyclable dans l’arrondi de la place de Grenus est squattée en permanence par ces véhicules ou par des clients des commerces qui ne veulent pas entrer dans le parking Manor. A certaines heures, c’est un beau bazar bruyant et polluant!

Le trottoir provisoire devant le 2-4 place de Grenus est occupé par des terrasses (restaurant et bar) et par l’installation du jardinet de notre collectif. Il joue encore pleinement son rôle de repoussoir à voitures ventouses!  

Rues Rousseau et Cendrier

La circulation dans ces deux rues est toujours importante en raison de l’attractivité du parking Manor et du trafic de transit, autos et motos. Les piétons et cyclistes ne sont guère en sécurité et en tout cas pas prioriataires.

Toutefois, la réapparition des passages cloutés bien visibles est une réelle amélioration, nous avons maintes fois constaté que la limitation de vitesse à 20 ou 30 km/h n’était pas respectée.

En raison des mesures covid-19, la rue du Cendrier a moins de places de parking et plus d’espaces pour les piétons. Cependant, elle n’est guère attractive en l’état. Un projet d’animation est en cours, nous vous tiendrons au courant dès que les thèmes auront été définis.

Passage piétons

Chemins des écoliers

En décembre 2020, nous avons à nouveau alerté les autorités compétentes de l’insécurité des enfants de St-Gervais sur le chemin de l’école. La vitesse devrait être limitée à 30 km/h devant les écoles Necker et Quai du Seujet avec des installations au sol. La sécurité des enfants vers l’école du Quai du Seujet n’est pas assurée. Nous attendons une vraie amélioration sur ce point en 2021.

Un quartier plus vert

L’installation d’un jardinet sur le trottoir provisoire de la place de Grenus a eu un impact très positif sur la vie du quartier. Il convient de le pérenniser, de l’étendre sur toute la place de Grenus, pour améliorer la vie du quarter et favoriser les échanges entre habitants. Nous avons participé au concours Nature en ville, avec un projet de jardin urbain mais il n’a pas été retenu.

Nous gardons espoir qu’une collaboration puisse être trouvée avec le service des espaces verts de la ville de Genève, nous somme motivés et avons plein d’idées pour la suite!

Quai des Bergues 2021