/*code de vérification Google*/ /*code vérification Bing*/

Les membres du Collectif se sont réunis fin juin pour, notamment, faire le point sur le nouveau plan de circulation et de stationnement dans le quartier de St-Gervais. Voici nos observations et propositions, transmises à la Ville de Genève, en texte et en images.

Pour rappel, il s’agit de l’application de l’arrêté du 7 février 2020 à la suite des nos revendications exprimées lors de la manifestation du 11 janvier 2020. Nos observations ne concernent pas les “mesures Covid” qui bien qu’impactant également la circulation au Quai des Bergues et dans les rues Cendrier et Rousseau, sont provisoires.

La circulation Rue Grenus et Place Grenus est désormais réservée à l’accès au parking Manor, aux heures d’ouverture. La circulation motorisée y est interdite, sauf pour les ayants-droit et les cyclistes. Un garde de sécurité, des barrières et des panneaux sont là pour faire respecter ces interdictions. La rue des Étuves est à sens unique, piétonne dans sa portion depuis la rue de Coutance et à 20 KM/h de la place de Grenus. Le quai des Bergues est réservé aux piétons et cyclistes, la sortie de la rue des Etuves/Rousseau vers la rue du Mont-Blanc est possible via la Rue Kléberg, dont le sens de circulation a changé. Le garde de sécurité présent aux heures d’ouverture du parking Manor oblige les voitures à entrer dans le parking ou à repartir par la rue Grenus, Rue du Temple (sens obligatoire). Le parking Manor ne comprenant aucune place pour les deux roues motorisées, elles sont également redirigées vers la Rue Grenus/Rue du Temple. De très nombreuses places de parking pour les deux roues motorisés sont disponibles sur les rues Grenus (jusqu’à Coutance) Rousseau, Cendrier, Kléberg et Guillaume Tell (souvent vides). Sur la place de Grenus, les parkings deux roues sont réservées aux vélos et il est interdit de garer sa moto sur les trottoirs. La rue de Grenus reste cependant une rue à 50 km/h. Ces mesures sont en place pour la durée d’un an.

Impression générale: “ça va mieux, mais… “

De l’avis général, la situation s’est améliorée, mais pas dans toutes les rues et pas tout le temps, notamment pas en l’absence du garde de sécurité aux heures de fermeture du parking Manor. Le cheminement pour les piétons est devenu plus agréable et un peu plus sûr. Beaucoup plus de piétons et de cyclistes arpentent  la rue des Étuves, la place de Grenus et le Quai des Bergues. Les trois nouveaux trottoirs construits à la Place de Grenus et devant Manor contribuent à apaiser le quartier. Un “jardinet” avec quelques plantes et fleurs a ainsi vu le jour Place de Grenus, une action d’urbanisme tactique très apprécié et qui fait l’objet de nombreuses photos par les passants!  La limitation de la vitesse à 20 km/h réduit considérablement le bruit des voitures, lorsqu’elle est respectée.

Points à améliorer

La signalisation

Les panneaux provisoires signalant l’interdiction de circuler sont invisibles depuis les rues d’accès, rues du Temple, Paul Bouchet et Rousseau. Circulant sur Chantepoulet, Rue de Berne ou Rue du Temple, il est impossible de lire les panneaux d’interdiction.  L’automobiliste ou le motard ne les découvre que trop tard, déjà engagé dans des rues qu’ils ne peuvent que traverser, s’ils ne souhaitent pas entrer au parking Manor. Des panneaux contradictoires sont encore en place: arrivant devant la Rue Grenus venant de Paul Bouchet, la seule issue est de traverser la place de Grenus, si nécessaire après avoir enlevé une barrière bien peu dissuasive.

Les heures de fermeture du parking Manor ne sont pas indiquées sur les panneaux digitaux lumineux situés rue Chantepoulet et Place Simon Goulard. Le soir, les dimanches et jours fériés, ils indiquent en permanence 300 places disponibles, dirigeant évidemment les véhicules vers la rue Grenus qui sont alors piégés et augmentent le trafic de transit.

Discontinuité des pistes cyclables

Que ce soit à la Rue de Grenus, la rue des Étuves ou sur la place de Grenus, les pistes cyclables ne sont pas continues et donc dangereuses. Le petit tronçon de piste cyclable à l’angle de la place de Grenus est constamment encombré par des véhicules en livraison, en attente, etc. Le partage de l’espace entre les cyclistes et les véhicules de livraison ou d’intervention n’est pas optimal et oblige les uns et les autres à transgresser des indications contradictoires. Devant Manor, l’îlot central réservé aux cyclistes et traversé plusieurs fois par heure par des motos et des voitures souhaitant s’éviter un détour inutile sur la place de Grenus.

Barrières amovibles

Des barrières amovibles sont placées à différents endroits pour signaler aux véhicules motorisés l’interdiction de circuler. Elles sont constamment enlevées et repoussées sur les côtés par ceux qui se sont engagés dans ces rues, soit par ignorance des heures d’ouverture du parking, soit par volonté de gagner quelques minutes sur un itinéraire ou pour “chercher une place en surface”, places qui n’existent plus. Les scènes quotidiennes de placement et enlèvement des barrières sont ubuesques!

Non respect des interdictions et limitations de vitesse

Dans toutes la zone, y compris dans la partie en zone 20 km/h Rousseau / Étuves, des véhicules continuent à rouler à grande vitesse, en toute impunité. Les automobilistes et motards n’ont alors aucune raison de respecter la zone 20, puisque cette limitation semble ne faire l’objet d’aucun contrôle.

L’obligation de tourner à droite devant le parking Manor n’est pas respectée, malgré les efforts des gardes de sécurité. La nuit, de nombreux véhicules empruntent la Place de Grenus à contre-sens, pour éviter le virage autour de la fontaine et le sens obligatoire les renvoyant d’où ils viennent et pour accéder à la rue Rousseau ou au Quai des Bergues.

Sur le quai des Bergues, le panneau “Livraison et accès hôtels jusqu’à 18h30” équivaut à un  permis de circuler pour certains (nombreux) automobilistes, surtout dans la portion vers Hôtel des Bergues. Le soir et le week-end, de nombreuses voitures y sont garées en toute impunité.

Incivilités

Au début, certains habitant.e.s ont tenté de discuter avec les automobilistes, leur signalant qu’ils étaient

  • sur une rue piétonne (rue des Etuves, quai des Bergues)
  • qu’il y avait un panneau interdiction de s’arrêter
  • qu’ils étaient stationnés sur une piste cyclable,
  • qu’ils n’avaient pas respecté le panneau sens obligatoire à la  Place de Grenus
  • qu’ils étaient à contre-sens (Rue des Corps Saints et rue Valin)

Les réactions vont de “et alors, t’es de la police?” à“rien à f… je fais ce que je veux” et autres insultes voire même des menaces. Nous avons vite arrêté notre action qui se voulait pédagogique!

Nous relevons la patience et le sang froid des gardes de sécurité, constamment insultés et qui doivent parfois faire appel aux forces de l’ordre pour faire respecter les règles de circulation. Merci à eux.

Un sentiment d’impunité semble régner chez certains conducteurs de véhicules motorisés, sûrs de leurs bons droits de polluer et d’aller où bon leur semble. Ah l’ivresse de traverser un quartier populaire du centre ville un dimanche après-midi au volant d’une décapotable de luxe ou d’un SUV, de faire vrombir le moteur d’une puissante moto dont le bruit va déranger ou réveiller tout un quartier! Pouvoir garer sa monture à deux pas de sa destination, si possible sur le trottoir, éviter de payer un parking en encombrant un quai piéton semble être le sommet de la bravoure pour certaines personnes.

Les camions de livraison

Les camions de livraison de Manor empoisonnent la vie des habitant.e.s depuis des lustres. On en trouve trace dans tous les documents d’archives de la vie du quartier! Les gros camions ont de la peine à entrer dans le parking, doivent manœuvrer pour y entrer et en sortir, bloquant parfois la circulation derrière eux. De plus, il n’est pas rare que de gros camions immatriculés en suisse alémanique arrivent dès 04 heures du matin et laissent tourner les frigos bruyants sous les fenêtres des habitant.e.s en attendant l’ouverture du parking à 6 heures. C’est exaspérant et usant  en plus d’être particulièrement nocif pour notre santé!

Motos bruyantes et encombrantes

De très nombreuses motos bruyantes empruntent les rues du quartier fonçant à toute allure dans les rues étroites. Leurs conducteurs contournent allègrement les gardes de sécurité place de Grenus en faisant vrombir leurs moteurs pour se diriger vers la rue Rousseau, de très tôt le matin à jusqu’à tard dans la nuit. La journée, des motos continuent à encombrer les trottoirs sur la place de Grenus et à emprunter en toute illégalité la rue des Étuves, parfois dans les deux sens.

Circulation de transit

Dans la rue des Étuves, la circulation de transit est encore bien trop importante: taxis, limousines, voitures, motos et voitures de livraison roulent à vive allure le soir et hors ouverture Manor. Piétonne côté Coutance, cette rue est utilisée comme voie de transit de Coutance vers rue la rue du Mont Blanc, bien que pour y accéder en voitures et motos, il faut avoir transgressé plusieurs règles de circulation!  Tous ces véhicules mettent en danger les piétons et cyclistes.

Rue des Etuves

Parcours école

L’absence de passages cloutés sur la Place de Grenus, l’insécurité du passage de la Rue Grenus côté Coutance, continuellement encombré par les voitures rendent le trajet de l’école particulièrement dangereux pour les enfants.

 

Propositions d’amélioration

Nous avons transmis la plupart de nos observations à la Ville de Genève et faisons les propositions suivantes:

  1. Mieux faire respecter les interdictions par les forces de l’ordre à TOUS les contrevenants, jours et nuits
  2. Améliorer la signalisation en indiquant les heures de fermeture du parking Manor sur les panneaux digitaux Rue Chantepoulet et Place Simon Goulard
  3. Mettre la rue Paul Bouchet et le haut de la rue Rousseau (jusqu’à la rue Grenus) en sens unique (sens rue du Cendrier, Rousseau, Paul Bouchet) L’accès au parking Manor se ferait de ce côté uniquement depuis la rue du Cendrier, avec panneau indicatif digital à jour
  4. Indiquer clairement par un panneau Zone piétonne l’interdiction de circuler dans la rue des Etuves, côté Coutance
  5. Installer des bornes d’accès au parking sur la rue de Grenus, des deux côtés. Les bornes sont la seule solution pour empêcher le trafic de transit, les barrières ayant montré combien il est facile de les enlever
  6. Installer une borne d’accès au début de la rue des Étuves, côté Coutance, cette portion étant piétonne
  7. Mieux signaler l’interdiction de circuler sur la rue Grenus, côté rue du Temple, en supprimant la longue liste des ayants-droit et ne mentionnant que “ayants-droit” autorisés comme fait dans d’autres endroits en ville (Vieille ville, Rue du Lac, etc) Faire en sorte que ce panneau clair soit visible des automobilistes et motards sur la rue du Temple, avant qu’ils n’accèdent à la rue Grenus
  8. Sécuriser les parcours des enfants vers l’école avec des passages piétons protégés
  9. Modifier les heures d’accès aux véhicules motorisés sur le quai des Bergues, jusqu’à 11h30 au lieu de 18h30,  comme indiqué initialement
  10. Supprimer les places de parking sur le Quai des Bergues, puisqu’il est piéton

Nous serons très attentifs durant tout l’été à l’évolution de la situation. Si nous maintenons nos discussions avec la ville pour trouver des solutions, nous ne lâcherons aucune revendication.

Nous avons également de nouveaux projets pour améliorer la qualité de vie à St-Gervais, dès la rentrée. Restez à l’écoute!

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Nos observations en photos