/*code de vérification Google*/ /*code vérification Bing*/

Le Collectif des habitant.e.s pour la mobilité à de St-Gervais organisait ce jour une conférence de presse pour présenter les changements de la mobilité dans le quartier, en présence de Rémy Pagani, que nous remercions.

Au nom du Collectif, Julie a présenté le plan de mobilité qui a démarré le 12 mai:

  • sur la Place de Grenus, suppression des places de parking transformées en extension de trottoir ou places pour les vélos
  • Dès la pose des panneaux indicatifs – la semaine prochaine en principe – les voitures accéderont au parking Manor depuis la rue de Chantepoulet -> Rue Paul Bouchet ->Rue Rousseau ->Rue Grenus ->Place de Grenus (situation inchangée) et pourront en sortir soit par la rue Grenus (sens unique) vers la rue du Temple  soit par la place Grenus -> rue des Etuves -> rue Rousseau ou rue Kleberg, dont le sens sera inversé. Cette disposition est attendue avec grande impatiences par les habitants qui souffrent du trafic de transit (70% de la circulation). Une barrière sera installée pour contrôler l’accès au parking et réguler notamment l’accès des camions de livraison, de 5h du matin à 20 heures.
  • A l’entrée de la rue des Étuves, angle rue de Coutance, un panneau sera posé pour en interdire l’accès aux véhicules motorisés. Ce tronçon devrait être réservé aux piétons et cyclistes uniquement.
  • La piste cyclable de la rue des Etuves sera prolongée vers la Place de Grenus.
  • L’ensemble des rues Grenus, Place de Grenus, rue des Etuves deviendra une zone de rencontre dont la vitesse est limitée à 20 km/h.

Et le Quai des Bergues?

Des changements sont en cours également sur le quai des Bergues, actuellement en zone de rencontre. Dès la semaine prochaine, il deviendra entièrement piéton, les places de parcs seront supprimées, ceci dans le cadre du plan covid-19 cantonal pour la mobilité douce. Une barrière empêchera l’accès des voitures sur le quai, voitures qui seront redirigées de la place Chevelu vers la rues Kleber, rue dont le sens sera inversé. Des bacs à fleurs et des bancs constitueront le seul aménagement public.

Cette mesure devrait faciliter le cheminement des piétons vers la Gare, la Place Bel Air et les Pâquis. Les places de parking du quai des Bergues devraient disparaître, seules demeureront quelques places de livraison. Ce plan sera appliqué pour 60 jours, avec possible reconduction en cas de 2ème vague de la pandémie.

Bien qu’il s’agisse d’un compromis par rapport à ses attentes, le Collectif est satisfait. Nous aurions évidemment voulu plus d’espace pour la mobilité douce, des bornes dissuasives, mais nous considérons que c’est une étape qui améliorera grandement la qualité de vie et la sécurité des habitants. La pandémie covid-19 a montré à tous combien les conditions de vie dans ce quartier très dense sont impactées par la circulation et la pollution de l’air.

Nous ne voulons pas d’une ville que l’on fuit, mais une ville où l’on puisse vivre agréablement. Nous suivrons de près la mise en oeuvre des mesures et nous ferons des propositions d’amélioration et d’animation de la vie dans le quartier, pour que “flâner à St-Gervais” en toute sécurité devienne enfin une réalité pour les habitants, les Genevois et les touristes.

A suivre, notamment sur Léman Bleu et dans la Saint-Gervais va se débarrasser du trafic.