/*code de vérification Google*/ /*code vérification Bing*/

 

Que de changements depuis le 11 janvier, date du rassemblement pour la piétonnisation de St-Gervais, comme on peut le voir dans le comparatif ci-dessous.

En raison du confinement dû au coronavirus et de la lutte contre le COVID-19, les rues de Genève sont presque désertes. Les bus sont  rares et vides, les piétons marchent en silence en s’évitant. Les terrasses sont vides, bars, cafés et restaurants sont fermés. Ne restent dans les rues de St-Gervais que les véhicules de livraison, de plus en plus nombreux pour ravitailler à domicile les “personnes à risque” ou ceux qui ne veulent pas prendre de risque en faisant des courses dans les rares magasins ouverts.

Des mesures drastiques limitent le nombre de clients présents en même temps, on distribue des solutions désinfectantes à l’entrée, l’espacement entre chaque personne est bien délimité. Petit à petit, des masques de toutes sortes ont fait leur apparition sur les visages, tout comme les gants sur les mains des passants.

La distance sociale s’est agrandie, allongeant les files d’attente devant les commerces du quartier. En ce samedi de Pâques, la file pour accéder à Manor faisait le tout du grand magasin, de la sortie du parking Rue Grenus jusqu’à l’entrée Rue Rousseau en passant par la rue de Coutance et de Cornavin. Le tout dans un calme absolu, chacun penché sur son smartphone pour passer le temps. Place Cornavin, sur le trottoir d’en face, une autre file pour la boucherie Rue des Corps Saints qui n’accepte que trois clients simultanément.

Les rois de St-Gervais sont les oiseaux qui ont envahi les (rares) arbres du quartier. On voit ça et là des plantes pointer le bout de leur feuilles. Pas de quoi envahir trottoirs et pavés mais juste des petits signes indiquant une moins grande emprise humaine sur l’environnement.

On peut par contre regretter que certains motards choisissent de traverser le quartier en faisant vrombir leurs cylindrées troublant ce silence bienvenu.

Le confinement semble bien suivi à St-Gervais, tout est calme. Il  va être bien difficile de revenir à la situation antérieure lors du déconfinement qui finira bien par arriver.  Nous aurons pris goût à mieux respirer, mieux dormir et profiter  d’un environnement moins pollué indispensable pour notre santé.

Nous resterons attentifs à la sortie du confinement pour vérifier la mise en œuvre du projet de piétonnisation partiel annoncé en janvier et stoppé par l’arrivée de la pandémie en Suisse.

Prenez soin de vous, restez à la maison et retrouvons-nous dès que possible sur  une terrasse ensoleillée autour d’un verre pour échanger impressions et états d’âmes et parler des projets futurs!

Voir Galerie de photos